Une dévaluation n’est plus efficace aujourd’hui

Une dévaluation n’est plus efficace aujourd’hui

Une dévaluation n’est plus efficace aujourd’hui

La dévaluation monétaire se définit comme une méthode adoptée par l’État dans le but d’encourager les exportations des capitalistes nationaux au détriment des étrangers. Elle est donc basée sur une tendance protectionniste. Antonyme de la réévaluation, la dévaluation monétaire indique la diminution de la valeur monétaire d’un pays face aux monnaies étrangères. Cette technique est avantageuse surtout vis-à-vis des exportateurs étrangers. Elle leur permet, en effet, d’acheter à prix réduit les marchandises des pays dévaluateurs. Ils n’hésitent donc pas à augmenter leurs commandes.

Les principes de la dévaluation monétaire

La dévaluation monétaire est un terme propre à l’économie. En théorie, elle s’organise dans l’objectif d’attirer l’attention des pays exportateurs. Elle permet, ainsi, de réévaluer le commerce extérieur. En réduisant le taux de change, le pays doit s’attendre à une baisse de prix et de volume. Bien évidemment, cette réduction de prix est intéressante aux yeux des exportateurs étrangers. La dévaluation monétaire est donc une solution efficace pour améliorer, d’une manière temporaire, la compétitivité liée à l’exportation. Mais, elle n’est pas sans conséquence grave sur l’économie, elle-même, sachant qu’elle peut encore amplifier le déficit commercial. Elle est jugée comme étant à l’origine des graves dégradations de l’échange.

Les conséquences d’une dévaluation

Avec la dévaluation monétaire, le prix des importations augmente. Par contre, le pouvoir d’achat en matière d’exportations continue tendre vers le bas. Cet enchérissement du prix des produits d’importation entraîne également la diminution des importations et l’augmentation des exportations. En tout, la dévaluation monétaire est loin d’être une solution efficace face aux problèmes économiques et sociaux d’un pays. Elle ne fait qu’aggraver la situation. Elle est même considérée comme un symptôme des problèmes économiques et non une solution miraculeuse. Par ailleurs, une dévaluation monétaire est considérée comme une perte de pouvoir d’achat. Elle affecte, ainsi, le niveau de vie de la population.