Qu’appelle-t-on le Capital-innovation ?

Qu’appelle-t-on le Capital-innovation ?

Qu’appelle-t-on le Capital-innovation ?

Si le capital-risque est le plus utilisé au démarrage d’une entreprise, le capital-innovation peut aussi servir au moment de la création ou juste quelques temps après l’amorçage.

business-plan.jpg

Rares sont les investisseurs qui risquent leurs financements pour les entreprises en phase d’amorçage ou en phase de business plan. Ce sont les banques qui assument ces responsabilités dans la plupart des cas, pour soutenir les futurs entrepreneurs. Tandis que le capital-innovation peut intervenir dans les mécanismes économiques pour innover.

Quel est le rôle du Capital-innovation dans l’économie

Les économistes confirment qu’innover c’est investir. Le fondamental de financement de l’entreprise est assuré par le système financier privé qui est sollicité pour s’accommoder au financement de l’innovation. Le capital-innovation  fait partie intégrante de la vie d’une entreprise. La croissance de l’entreprise est conditionnée par la capacité d’innover. Le meilleur pour investir c’est l’autofinancement mais dans la plupart des cas, la stratégie s’appuie aux interventions des investisseurs. Ainsi, c’est un moyen pour atteindre certains objectifs économiques.  L’OCDE traite des documents de financement pour la bonne gestion du capital-innovation et cette institution en dresse des rapports. Ce qui explique  que le capital-innovation joue un rôle important dans l’économie.

Le cycle du capital-innovation en détail

Le besoin en capital-innovation se fait sentir depuis la conception d’un produit jusqu’à la phase de commercialisation, ou depuis  l’intégration dans un nouveau marché jusqu’à la fin du processus. Chaque innovation a ses propres caractéristiques, mais les phases sont à peu près similaires. La nature et l’opulence  de l’investissement innovant seront les seules différences.

capital-innovation.jpg

La phase de début est appelée phase de faisabilité pour déterminer les investissements immatériels et les travaux de recherches pour diminuer au maximum l’incertitude. Les phases de développements consistent en des préparations de la production et la mise en place des matériels de production. Il ne doit plus y avoir de l’incertitude technologique. Par la suite, l’investissement de portefeuille de produits peut encore faire appel au capital-innovation. Plus tard, en cas de grand succès du projet, il peut  y avoir un certain bouleversement du capital où l’entreprise est contrainte de faire appel à de nouveaux investissements. C’est à cette phase que plusieurs PME n’arrivent plus à «survivre » d’où  la nécessité encore une fois du capital-innovation, sinon l’absorption par une société plus grande nationale ou étrangère est imminente.